Légende de la médersa d'Ulughbeg - Turkestan Travel
Mirzo Ulugbek

Légende de la médersa d’Ulughbeg

Une légende de la medersa d’Ulughbeg, construite dans les années 1417-1420. Cette médersa n’avait rien à envier aux constructions d’Emir Timour sur le plan artistique, tout en leur étant largement supérieure sur le plan de la durée de vie. Le bâtiment comportait deux étages, quatre hautes coupoles au-dessus des salles d’angle et quatre minarets aux coins.

Selon la légende, alors que la médersa était presque achevée, on demanda à Ulughbeg qui serait le premier mudarris (enseignant) de la médersa. Ulughbeg répondit : “La personne la plus instruite dans toutes les sciences. Un homme prudent, un khawafi, se leva alors de la foule et commença à postuler pour le poste. Ulughbeg le chargea de donner une conférence lors de l’ouverture de la madrassa, à laquelle assistaient 90 scientifiques, et que seules deux personnes pouvaient comprendre – Qadi-zadeh Roumi¹ (le maître d’Ulughbeg) et Ulughbeg lui-même.


¹Qadi-zadeh Roumi (« fils du juge anatolien » en persan), de son vrai nom Salah ad-Din Musa Pasha (SalaH ad-dîn : intégrité de la religion, mûsâ : Moïse en arabe), mathématicien et astronome (1364 à Bursa en Turquie – 1436 à Samarcande en Ouzbékistan). Le mot Roumi vient de l’arabe Rouma (rûm), qui a désigné d’abord Rome1, puis Byzance, et enfin l’Anatolie, ancienne possession byzantine conquise par une branche de la dynastie turque des Seldjoukides, appelée précisément Seldjoukides de Roum.

Share This Article

Vous pouvez également...